Clinique Dentaire, Dentiste

LA GREFFE DE GENCIVE

La greffe de gencive consiste à prélever un "morceau" de gencive ou de palais, le "greffon", pour recouvrir les racines dénudées par la récession. Elle a lieu sous anesthésie locale, en cabinet et ne nécessite généralement pas d'arrêt de travail.

La gencive recouvre la racine des dents et l'os alvéolaire qui les maintient dans la mâchoire. La greffe de gencive est utilisée pour corriger et stopper sa perte de hauteur ou "récession".

Dénudées, les racines sont en effet plus vulnérable aux caries et aux hypersensibilités dentaires pouvant altérer la qualité de vie. Par ailleurs, les dents semblent plus longues et des espaces interdentaires apparaissent, des manifestations peu esthétiques.

La récession gingivale est liée à l'association de facteurs prédisposant (forme de l'os alvéolaire, malpositions dentaires, gencive fine, âge...) et déclenchants (brossages traumatiques, bruxisme, couronnes ou amalgames mal adaptés).

La greffe de gencive permet d'augmenter la zone de gencive attachée et ainsi de prévenir la progression du déchaussement de la dent.

GREFFE DE TISSU CONJONCTIF


La greffe de gencive consiste à prélever un "morceau" de gencive ou de palais, le "greffon", pour recouvrir les racines dénudées par la récession. Elle a lieu sous anesthésie locale, en cabinet et ne nécessite généralement pas d'arrêt de travail.

GREFFE ALLODERM


Cette technique est en tout point semblable à la greffe de tissu conjonctif, à l’exception qu’elle ne requière aucune prise de tissu au niveau d’un site donneur. En fait, cette greffe provient d’un autre être humain (un donneur). Il est très sécuritaire d’utiliser un tel tissu, car tous les éléments cellulaires ont été enlevés. Dans certaines situations cliniques, le résultat sera semblable à la greffe de tissu conjonctif. Par contre, la guérison est un peu plus lente et comme il n’y a aucune vie dans ce tissu il ne peut pas être utilisé dans toutes les situations cliniques et prétendre obtenir les mêmes succès que la greffe de tissu conjonctif. Le réel avantage de ce type de greffe est qu’il n’y a pas de site donneur.

Le taux de succès de ces deux types de procédure est excellent et leurs bénéfices peuvent durer, dans la plupart des cas, plusieurs années, sinon une vie entière si le patient s'assure de maintenir une bonne hygiène buccale.


© Copyright 2014
Centre dentaire et d'implantologie
Dr Jean-François Lemelin